Mbaya

MBAYA t’emmène dans le monde ancestral et sacré

Biographie

Né à Lubumbashi le  31 décembre  1965, Mbaya  Bamwanya, dit le Tintoret, se forme à l’Académie des Beaux-arts. Ses professeurs sont Mwenze Kibwanga, Musasa et Kazadi  Sikaso.          

 Mbaya s’inspire de la vie quotidienne, d’un paysage connu, d’une photo découpée dans un magazine ou de l’univers de la statuaire traditionnelle. Sa palette chromatique est riche et exploite tant les matières que les lumières.

 Ces dernières années, il apprécie réinvestir les créations artistiques issues de son patrimoine culturel : masques, objets, symboles se réinterprètent dans des compositions étonnantes. Les ocres jaunes, les terre de sienne s’associent aux bleus couleurs de fleurs de jacarandas. L’inspiration, née de la proximité des masques exposés au Musée de Lubumbashi, ne se tarit pas. Sous le pinceau de l’artiste, l’objet cultuel manifeste une vie spirituelle.

 Les masques de la mukanda témoignent de la transmission de la connaissance ; le python originel mue et se métamorphose en pictogrammes symboliques. Le kikaku reste cette matrice blanche dans lequel les enfants apprennent à devenir adultes, loin des villages et des mères.

 Un chien et un léopard de part et d’autre d’une vipère du Gabon évoquent le pouvoir du chef et la nécessité d’être à la fois instruit au sein de la mukanda et d’être ensemble face au pouvoir. Cette leçon démocratique issue du passé met l’accent sur la solidarité et l’éducation.

 Le visage d’un nkondi, chef bienveillant et protecteur aux yeux ouverts sur l’invisible renvoie à une autre réalité. Quels sont les problèmes aujourd’hui, dans les villages ? Déforestation et braconnage ravagent l’environnement. Le chef inquiet cherche des défenseurs.


Œuvres

Cihongo
Cihongo
Mbaya
Dyptique Nkondi, détail
Dyptique Nkondi, détail
Mbaya
Initiation au contre pouvoir, détail
Initiation au contre pouvoir, détail
Mbaya
Katanga. Mbidi Kiluwe, détail
Katanga. Mbidi Kiluwe, détail
Mbaya
Les jumelles
Les jumelles
Mbaya