Possession

Possession

27 Avril - 3 Juin 2017

Le trait griffe le papier épais, étalé par terre, esquisse en quelques lignes nerveuses une silhouette, une illusion de 3D. L'encre coule, éclate en gouttes épaisses, se mélange au hasard, apparemment, car l'artiste garde le contrôle. Flouté, le cerne brun matérialise un volume ombré, déjà en dilution. Une surface se couvre daplats vigoureux, aux coloris agressifs. Le paradoxe est constant dans l'oeuvre de Steve Bandoma. Construit et fortuit ; dérision et tendresse ; provocation et bon sens ; introspection et agression ; explosion et implosion...

 

Les encres apportent douceur et nuances délicates tandis que les rapides aplats d'acrylique confrontent leur violence et la force de couleurs souvent primaires. L'expression centre la recherche picturale : des collages d'yeux et de bouches, découpés dans des magazines populaires ou des photos trouvées sur internet, agrandis et imprimés en couleur, apportent leur touche d'humour noir. Le dessin vigoureux et précis vivifie l'ensemble. En manipulant et en inversant les codes habituels, Bandoma crée une atmosphère lugubre, de pantin aux repères perdus. Bouche charnue et glossy, dents régulières et sourire provoquant, globes oculaires dépourvus de sourcils et de paupières, trop mis à nu pour ne pas interpeler.

 

Ce dépeçage net de papier glacé stéréotypé évoque le scalpel, qui dissèque, découpe, analyse Yeux et bouche dépareillés n'appartiennent plus à un même personnage, ne s'accordent plus sur une émotion commune. Steve Bandoma travaille à terre, prend son sujet au corps, le ponctue de quelques éclaboussures, imagine déjà une suite car il arpente les séries, en continuel questionnement.

 

Ses thèmes de prédilection actuels relisent l'histoire, les rapports violents qu'entretiennent l'Occident et l'Afrique, le consumérisme insolent du XXIème siècle, l'omniprésence du dollar, le paradoxe du coeur et du cerveau, de l'ironie et de la douleur, du chaos et du rapt des masques et des sculptures made in RDC?

 

L'ensemble est dynamique, voire en colère, et traduit une recherche systématique des identités perdues ou volées par l'Histoire. Celle avec un grand H, qui répertorie, classe, hiérarchise selon des critères souvent européens. De l'histoire, qui faute de données, faute de recul, faute en tous les cas, pratique une lecture ethnocentrique.

 

Vernissage le 27 avril 2017 - Evénement  E X C E P T I O N N E L

Lles pairs de Steve (Fredy Tsimba, Académie  ...) et tout le public, très diversifié... très congolais,  ont été bluffé ....

 

Pour une fois, l'entrée de l'espace est jonchée de peaux de bananes ( en RDC, à Kin, à la Gombe, tout peut arriver à chaque instant; ca glisse) ; si vous êtes là, c'est que vous êtes bien en RDC, le pays de la théorie du glissement permanent;

 

Mais quel est ce tas d'ordure qu'il faut contourner pour prendre l'escalier ?

 

Pour ceux qui habitent les rues assaini du centre ville,  il est presque facile de fermer les yeux sur les détritus qui jonchent la ville ? Avec Bandoma, les ordures et sacs plastique deviennent "installation" à Texaf Bilembo.

 

A l'étage, il y a engorgement sur le plier de l'escalier, une voix, un chant envoutant d'une voix de femme; puissante; quelque corps féminins abandonnés ... gisent sur le sols; .... on avance prudemment ; on se garde à bonne distance des  fosses; remplies.

 

Fosses communes pour indigents à Maluku ?  Charniers à l'EST (Goma..) , s'invitent  ...dans les anciennes cavités des machines de l'usine textile d'UTEXAFRICA; Steve Bandoma interpelle...  mais à y regarder de plus près et si possible avec un appareil photo .... on découvre des mannequins professionnels, .... ils vont rester strictement immobiles 1H30 durant

 

et puis il y a surtout ces œuvres monumentales qui ont envahi tout l'espace et même le café des artistes, Zap qui foule au pieds, ... Echiquier des grands de ce monde, ce Nkondi qui tient la dragée haute à Maneken Pis ...

 

Quelle main invisible dirige le monde ? Dans les cultures qui s'entrechoquent, envahissent, "déculturent", l'africaine n'a pas dit son dernier mot....

 

Steve a reçu quartier libre dans l'espace pour livrer son message en héraut, ou héros, d'une culture africaine qui se revendique haut et fort, antidote alternatif des mondialisations occidentales, ...  chinoises ...

 

Attention , en sortant de le pas marcher sur une peau de bananes ...

 

le ficus abrite pour un soir les rescapés, où se débriefe cette découverte monumentale .....

Vues d'exposition

vues exposition
vues exposition
Installation 4 - A titre posthume
vues exposition
vues exposition
Ultimes preparatifs
vues exposition
Ultimes preparatifs
vues exposition
Vernissage de l'exposition
vues exposition
Vernissage de l'exposition
vues exposition
Vernissage de l'exposition
vues exposition
Vernissage de l'exposition
vues exposition
Vernissage de l'exposition
vues exposition
Vernissage de l'exposition
vues exposition
Installation 1 - Glissement
vues exposition
Installation 2 - Pollution
vues exposition
Installation 3 - Fosse commune
vues exposition
Installation 3 - Fosse commune
vues exposition
Installation 3 - Fosse commune